Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : RAEL ! Professeur de Bonheur
  • RAEL ! Professeur de Bonheur
  • : RAEL ! La Révolution Raëlienne ! Si Jésus, Mahomet ou Bouddha revenaient, ils seraient RAËLIENS... Les OVNIS, sont t'ils les signes de l'apocalypse ? Sommes nous vraiment dans une ére messianique ? Quel est le message des Extra Terrestres ?
  • Contact

Profil

  • Christian Boury
  • Mon Adresse eMail ; : eloha666@laposte.net
  • Mon Adresse eMail ; : eloha666@laposte.net

Accés Rapide

Accés Rapide et Liste Compléte de mes Articles :
http://rael.over-blog.net/articles-blog.html

Pages

17 janvier 2006 2 17 /01 /janvier /2006 00:00

Aux Témoins de Jéhovah Français qui ont obtenu gain de cause dans un cas de discrimination religieuse, alors qu’un de leurs membres a perdu son travail à cause de sa religion. La cour a également demandé aux Services Secrets Français de montrer tous leurs dossiers concernant les Témoins de Jéhovah. C’est un pas énorme vers une plus grande liberté religieuse en France.

Serait il possible que la France un jour respecte les droits de l'homme, et encourage la liberté religieuse, et la liberté de penser... en tout cas, pas,  tant que la France continue de subventionner des Associations Antisectes (comme l Adfi ou le CCMM) avec l' argent des contribuables egalement membres de religions minoritaires.

Encore une preuve de l'hypochrisie de ceux qui nous gouvernent, qui osent plastroner devant les cameras avec des slogans " oui aux droits de l'hommes " mais qui font le contraire derrieres les projecteurs de la scene médiatique...

Comment voulez vous réduire la violence et l'antisémitisme latent; quand le gouvernement "lui meme" insite a la haine et a la discrimination en subventionnant des mouvements qui n'ont pour but que de répandre la haine des différences... et la chasse "aux sectes" nouvelles chasse aux sorcieres des temps modernes... Nous sommes encore au moyen age...

Repost 0
Published by Christian Boury - dans Actualités
commenter cet article
17 janvier 2006 2 17 /01 /janvier /2006 00:00

Menace de surpopulation...

Le professeur Chris Rapley, directeur du British Antarctic Survey, disait cette semaine que l’augmentation annuelle de 76 millions de personnes dans la population mondiale menaçait "le bien-être et la qualité de vie des générations futures". Les problèmes environnementaux, tel le réchauffement planétaire, ne peuvent être abordés que dans la mesure où la communauté internationale s’occupe du problème de l’accroissement de la population.

Il ajoutait: "Conjugué avec la croissance économique continue, quels seront les effets sur notre ‘empreinte’ humaine collective? La planète pourra-t-elle le supporter? Il faut considérer développer une gestion humaine."

C’est exactement ce que le Prophète RAEL enseigne depuis 32 ans. Il a ajouté cette semaine: “La promotion de la contraception est la seule issue. Et ceux qui s’y opposent, telle l’Église Catholique, commettent tout simplement un nouveau crime contre l’humanité.”

Repost 0
Published by Christian Boury - dans Actualités
commenter cet article
17 janvier 2006 2 17 /01 /janvier /2006 00:00

L’essor des nations est-il vraiment ‘une menace pour la planète’ ?

Le Worldwatch Institute annonçait cette semaine que les économies en plein essor de la Chine et de l’Inde sont des "pouvoirs planétaires qui modifient l’ensemble de la biosphère" et que la croissance économique élevée des deux pays cache en fait un sérieux problème de pollution. Ils ajoutent que les ressources de la planète ne peuvent supporter le rythme d’une telle croissance.

Ce groupe de réflexion Americain a émis un avertissement: on manque d’eau, d’énergie et de terrains agricoles sur Terre, pour permettre à la Chine et l’Inde d’atteindre les standards de vie de l’Occident...

Le Prophète RAEL a fait le commentaire suivant:

“Bien sûr, un rapport des USA disant que l’essor de développement dans les pays

pauvres constitue une menace pour la planète... en d’autres mots "demeurez

pauvres et sous-développés, de manière à ce qu’on puisse continuer à gaspiller l’énergie

avec notre luxueux train de vie, pendant que vous crevez de faim"... un magnifique message néo-colonialiste et impérialiste.

Il aurait été juste de dire: "pour contrebalancer la pollution générée par les pays pauvres qui connaissent un merveilleux essor de développement, nous, pays riches, allons investir massivement dans les technologies pour de l’énergie propre et allons réduire drastiquement nos émissions polluantes, même si cela signifie être un peu plus pauvre pour un moment, de sorte que les pays pauvres puissent profiter de l’essor économique et nous égaler en richesse. Et alors, nous donnerons gratuitement les nouvelles technologies propres que nous découvriront, aux pays en voie de développement, en signe d’aide humanitaire."

Mais, évidemment, ce n’est pas le message actuel, qui est plutôt "nous voulons rester les plus riches, la civilisation qui pollue le plus, mais vous, des pays sous-développés, devez arrêter votre développement et continuer de mourir de faim pour que nous puissions continuer de bénéficier de notre domination mondiale et de notre luxe."

Heureusement, les pays en plein essor ne vont que rire d’un tel avertissement et avancer vers l’égalité du niveau de vie des citoyens américains, et même le dépasser! Il n’y a aucune raison que les américains, qui sont moins de 5% de la population mondiale, soient les plus riches et les plus puissants du monde. La Chine et l’Inde mis ensemble représentent près de 40% de la population mondiale. S’ils utilisent les mêmes technologies que les USA, ils vont certainement faire mieux.

Alors, les pouvoirs occidentaux devront montrer leur vrai visage: accepteront-ils d’être dominés par leurs ex-colonies? Ou utiliseront-ils une fois encore leur domination militaire pour maintenir les pauvres dans la pauvreté? Ils peuvent utiliser le prétexte de "répandre la démocratie" ou "l’opération liberté"... Tout est bon pour eux, afin de garder leur domination mondiale... Les années à venir vont être intéressantes à observer. ”

Repost 0
Published by Christian Boury - dans Actualités
commenter cet article
17 janvier 2006 2 17 /01 /janvier /2006 00:00

Nos félicitations et notre appui ont été envoyé à :

M. William Pena, membre du conseil de la ville de Tulua, en Colombie, qui veut que tous les hommes, à compter de l’âge de 15 ans, quand ils deviennent sexuellement actifs, portent des condoms sur eux, tout comme ils doivent le faire pour leur carte d’identité.

Le Prophète RAEL a demandé que son soutien personnel soit adressé à M. William Penna. Il a déclaré: "Le pape et l’Église Catholique sont responsables d’un réel génocide et doivent être accusés de crimes contre l’humanité pour leur opposition à l’usage du condom, alors que des milliers d’êtres humains se meurent du SIDA, suivant leurs recommandations. Prétendre que l’abstinence et la fidélité sont les seules solutions au problème équivaut à renier la réalité hormonale qu’aucune éducation ne peut stopper.

Le fait que des dizaines de milliers de Prêtres Catholiques, dans le monde, ont été condamnés pour pédophilie, prouve, s’il est nécessaire de le faire, que les hormones sont plus puissantes que les décisions religieuses.

Selon les informations que nous avons reçues, les hommes qui ne seront pas en possession de condoms auront à payer une amende et à suivre un cours de trois heures sur la prévention du SIDA à Tulua, alors que 14 personnes y sont mortes des suites de maladies transmises sexuellement l’année dernière. “Imaginez toutes les vies qui auraient pu être sauvées sur la planète si toutes les villes du monde passaient une telle loi”, ajoutait Allan Rojas, Prêtre Raëlien, responsable du Mouvement Raëlien Colombien.

 

 

Repost 0
Published by Christian Boury - dans Sexes et Séxualités
commenter cet article
17 janvier 2006 2 17 /01 /janvier /2006 00:00
 

Campagne d’apostasie de la religion catholique par les peuples d’Afrique et du monde victimes de la colonisation catholique.

 
 
« Comment peux-tu être chrétien avec ce que les colonisateurs ont fait à tes ancêtres ? Quand tu es chrétien, tu fais pleurer ton arrière grand-père qui te regarde dans le ciel. Parce que ton arrière grand-père, ton arrière grande-mère ont souffert par les colonisateurs chrétiens. On les a convertis par la force, ils sont là haut, ils te regardent et ils pensent : comment peuvent-ils aller à l’église de ceux qui nous ont massacrés? Comment peuvent-ils? Pense à tes ancêtres.

La meilleur facon de les rendre heureux est d’apostasier de l’église catholique. Elle qui torturait tant et tant tes ancêtres, les forcant et les séparant de force de leur famille.
J’apostasie. Je ne leur garde pas rancune, je leur pardonne mais voilà, j’ai décider de ne plus être membre de l’église catholique.

Signe ton acte d’apostasie en ajoutant - en souvenir de mes ancêtres que vous avez convertis par la force - puis envoi-le à ton évêque ».  http://www.apostasie.org/french/actes/Apostasie-fr-autre.pdf

Extrait de l’intervention du Prophète Raël le 14 décembre 56 aH (2001) à Brazaville au Congo

http://www.apostasie.org

Téléchargez la vidéo maintenant (2401k)
http://www.apostasie.org/french/index.php
Repost 0
9 janvier 2006 1 09 /01 /janvier /2006 00:00

Les objectifs du Mouvement Raëlien sont de faire connaître les Messages remis à Raël en 1973 par des extra-terrestres appelés « Elohim » expliquant la création de la vie sur terre, de propager des valeurs de paix et de non-violence et de construire une Ambassade pour les accueillir.

Repost 0
Published by Christian Boury - dans Qui est Raël
commenter cet article
1 janvier 2006 7 01 /01 /janvier /2006 00:00

Claudy Siar : « La France est encore dans une posture coloniale »
L'animateur producteur radio commente la crise culturelle française

http://www.afrik.com/article9238.html

mardi 27 décembre 2005, par David Cadasse

« La République est hypocrite et n'assume pas son passé colonial. »
L'animateur-producteur radio Claudy Siar ne mâche pas ses mots quant à
l'actuelle crise historico-culturelle que traverse la France. Une France
qui pousse selon lui au communautarisme et qui s'oriente vers une
société encore plus violente qu'aujourd'hui.

Loi du 23 février 2005 sur l'oeuvre positive de la colonisation, affaire
Dieudonné, SMS de Fogiel, émeutes dans les banlieues, stigmatisation des
minorités visibles par les médias et les hommes politiques, Claudy Siar,
producteur et animateur sur RFI, passe en revue l'actualité française
liée à la communauté africaine et afro-caribéenne. Une vision sans
concession qui souligne les ambiguïtés de la République.

Afrik.com : Que pensez-vous de la crise historico-culturelle que
traverse la France aujourd'hui ?
Claudy Siar : La situation est révélatrice d'une France sclérosée et
conservatrice. Une France à la limite d'un racisme qu'elle n'assume pas.
La situation est également symptomatique d'une classe politique
incapable de comprendre son peuple et ce qu'il veut, en particulier les
jeunes noirs, blancs ou maghrébins.

Afrik.com : La faute vient-elle uniquement des politiques ?
Claudy Siar : C'est aussi le résultat d'un travail médiatique qui a créé
un schisme entre les Français et a tué l'idée de la citoyenneté pour
laisser la place au communautarisme. J'ai vu les pires images. Une
France qui réprime les banlieues et applique une loi de 1955, de
l'époque coloniale, pour réprimer des Français. Cela me rappelle
l'Afrique du Sud blanche réprimant les nègres dans les bantoustans. La
fermeté employée pour dénoncer les violences aurait dû être la même pour
le combat pour l'égalité entre tous les Français.

Afrik.com : Les médias dénonçaient la violence des jeunes. Fallait-il
cacher cette réalité ?
Claudy Siar : La violence ne vient pas des jeunes, c'est une violence de
douleur, de ras-le-bol. Personne ne se doutait qu'après [la mort de deux
jeunes-8965] il aurait pu y avoir un tel soulèvement. La violence vient
en réalité de l'Etat. C'est une violence distillée à petites doses, sous
perfusion. La France n'assume pas son histoire et ce qui se passe
aujourd'hui est un retour de manivelle, de l'esclavage non accepté/non
reconnu, de la colonisation, qu'on tente même de réhabiliter par la
fameuse loi du 23 février 2005 sur l'oeuvre civilisatrice de la France.
Certes les voitures ont cessé de brûler, les interpellés seront
condamnés, mais la haine reste dans le coeur des gens, elle se transmet.
Pour les jeunes générations, leurs grands frères en prison sont des
héros, car rien ne changera j'en suis persuadé et la violence de demain
sera encore plus grande. Car depuis des décennies on discrimine les
parents ou grand parents de ces jeunes, à tous les niveaux de la société.
Cette France républicaine est enfermée dans son idéologie et tout ce
qu'elle prône ne s'applique jamais.

Afrik.com : C'est le modèle républicain effectif que vous accusez de
favoriser le communautarisme. Êtes-vous pessimiste quant à une évolution
favorable de la situation ?
Claudy Siar : La République ne s'est pas rendue compte qu'elle a parqué
et méprisé des gens. Elle ne voit que sa grandeur, la grandeur de la
France et de sa civilisation occidentale. Le pouvoir médiatique n'a fait
qu'exacerber le communautarisme. Donc oui, la France va vers un
communautarisme. Un communautarisme qui n'est pas dans la culture
française. Il sera donc plus dur, plus violent et plus injuste que le
communautarisme anglo-saxon. Je suis pessimiste au regard des réponses
apportées par L'Etat français, mais très engagé pour que les choses
changent effectivement.

Afrik.com : Beaucoup de jeunes dénoncent l'attitude des forces de
l'ordre dans la crise des banlieues à l'égard des Noirs et des
Maghrébins. Qu'en pensez-vous ?
Claudy Siar : J'ai entendu sur les plateaux TV des politiques mentir et
dire que ça ne se passe pas comme ça. C'est faux. Moi au moment où je
vous parle, les policiers lorsqu'ils me contrôlent le soir, ils me
demandent de sortir de ma voiture et me fouillent. Je pourrais me sentir
à l'abri de ce genre de choses, mais pas du tout : c'est la réalité dans
ce pays. Oui une partie de la police se comporte mal. Un policier m'a
dit un jour, parce qu'il trouvait que la voiture que je possédais était
un peu trop classe : « c'est des gens comme vous qui nous donnez des
complexes ». Ce à quoi j'ai répondu qu'il aurait fallu mieux travailler
à l'école. Un jour la police m'a fait sortir de ma voiture, m'a fouillé,
et m'a demandé si je n'avais rien sur moi. J'ai répondu à l'agent : «
Oui, j'ai un automatique dans le dos et de la drogue dans le coffre ».
Cela pourrait être dangereux pour un jeune de leur répondre comme ça,
mais je leur sors mon plus beau français pour leur montrer à quel point
ils sont bêtes dans leur comportement. C'est invraisemblable et ce n'est
qu'un épisode parmi tant d'autres histoires de confrontations avec la
police. Aussi je pars du principe que le feu aux poudres aujourd'hui
vient du comportement de la police envers les jeunes et du comportement
de la société française envers tous ces jeunes qui n'ont ou pas la bonne
couleur de peau, ou pas la bonne religion.

Afrik.com : Le traitement de la crise par les hommes politiques n'est-il
pas, à certains égards, à connotation raciste ?
Claudy Siar : Il y a effectivement un glissement dangereux, car on tente
de faire passer les émeutiers pour des étrangers. On est ici sur les
frontières du racisme. Lorsqu'on entend l'académicienne française Hélène
Carrère d'Encausse expliquer aux Russes que les émeutes en France sont
dues à la polygamie des Africains, on est dans un délire total. Pour
autant les politiques n'ont rien dit, tout comme les membres du
gouvernement. Il y a eu tellement d'autres propos qui nous ont amenés à
ça. Les propos d'Alain Finkielkraut, par exemple, parlant des
Martiniquais, victimes de l'esclavage qui profitent aujourd'hui du
système français. Ou ceux de Paul Nahan et d'Elisabeth Levy qui se
permettent de qualifier les cérémonies funéraires, suite au crash
d'avion au Venezuela où 153 Martiniquais avaient trouvé la mort, de «
ridicules et compassionnelles ».

Afrik.com : Que pensez-vous de l'initiative du Collectif Devoirs de
mémoires qui encourage les jeunes à s'exprimer par les urnes en prenant
leur carte d'électeur ?
Claudy Siar : Quand les banlieues brûlent, on appelle des jeunes qui une
fois devant les politiques, on l'a vu devant Sarkozy, perdent une grande
partie de leurs moyens. Ils ne savent exprimer correctement le pourquoi
du comment. On les ridiculise devant une grande partie de la population
française, tout ça pour que les gens disent que ces jeunes n'ont rien à
dire. On sait pourquoi Sarkozy a gagné 10 points dans les sondages.
C'est pourquoi les jeunes doivent absolument s'inscrire sur les listes
électorales pour botter le cul à tous ceux qui jouent de ça.

Afrik.com : En tant que personnage public de la communauté
afro-caribéenne, les autorités vous ont-elles sollicité pour vous
demander votre avis sur la situation ?
Claudy Siar : Officiellement mon propos n'est pas celui de quelqu'un
policé dans le domaine. On m'a posé des questions sur ce que je pensais.
J'ai envie de croire que certaines choses dites ont été retenues puisque
j'ai entendu des déclarations qui allaient dans ce sens-là. Simplement
dans les faits je ne vois rien venir pour l'instant.

Afrik.com : Dieudonné a fait couler beaucoup d'encre et nourrit une vive
polémique avec ses prises de positions sur les Noirs en France. Quel
rapport entretenez-vous avec l'humoriste ?
Claudy Siar : Quoi qu'il arrive Dieudonné est un copain. Je suis
d'accord sur le fond du combat, que je comprends complètement, parce que
c'est aussi le mien... mais je reconnais que sur certains points, je
n'aurai pas fais ça comme ça. Dans mes propos, je n'aurai pas
constamment cristallisé sur les juifs. Parce que notre combat ne mérite
pas qu'on jette l'opprobre sur d'autres, à tort ou à raison. Mais il y a
tout de même une chose qu'il faut lui reconnaître, c'est que sans lui il
n'y aurait jamais eu ce débat ouvert de cette façon. Jamais.

Afrik.com : L'affaire du SMS Fogiel a également fait grand bruit.
Etiez-vous entré en contact avec Marc-Olivier Fogiel pour lui donner
votre sentiment sur la situation ?
Claudy Siar : J'avais conseillé Marc-Olivier Fogiel. J'étais persuadé
qu'il prendrait la mesure de cela, ce qui n'a pas été le cas - peut-être
parce que pour lui il n'y avait rien de raciste dans son attitude - et
il l'a pris en pleine figure. J'ai la chance d'avoir un fonctionnement
très africain et afro-caribéen et très occidental à la fois. Donc
j'arrive à proposer des deux côtés les choses et les deux types
d'analyses. Ce que lui ne peut pas faire.

Afrik.com : Certaines personnes déplorent le fait que certains radicaux,
comme la Tribu K, avancent dans le sillage de Dieudonné. Qu'en
pensez-vous ?
Claudy Siar : On a un extrémisme qui résulte du rejet constant de nos
populations dans notre propre pays. A un moment donné, il est normal que
les gens se radicalisent. Il est normal que les gens aient un propos
plus dur et il est compréhensible que la colère se mêle à la haine. Je
ne jetterai jamais la pierre à la Tribu K, par exemple, même si je ne
suis pas d'accord avec certains de leurs propos. Je serai le dernier à
les condamner parce que je comprends leur colère. Plus jeune, j'avais la
même colère, mais je me suis dit que je ne pourrais rien construire pour
mes enfants.

Afrik.com : Au-delà des Noirs en France, n'est-ce pas l'ensemble des
rapports entre la France et l'Afrique qui sont également sur la sellette ?
Claudy Siar : La France est encore dans une posture coloniale, il faut
bien que les gens comprennent ça. On est dans un pays qui croît et qui
fait aujourd'hui croire à des Français qu'elle aide des pays d'Afrique.
Pour moi Bush est un criminel. Mais la posture américaine est de vouloir
coloniser des pays ou prendre des pays pour les mettre sous son
influence afin de leur permettre de consommer américain. Pour cela
l'Amérique a besoin que ces pays-là se développent économiquement. La
France fait l'inverse. Au lieu de donner une nouvelle autonomie et la
possibilité de se développer à cette sphère francophone, elle préfère
continuer à en faire des pays inféodés et des pays dans une extrême
pauvreté. Ceci dit la faute ne revient pas simplement à la France, elle
revient aussi à tous les politiques du continent.

Afrik.com : Quel geste fort faudrait-il pour que les Noirs puissent
vraiment avoir droit de cité en France ?
Claudy Siar : Aujourd'hui la communauté est, pour nous, la seule
possibilité de nous défendre, de faire entendre notre voix. Il y a plus
de dix ans les Afro-américains ont fait la marche d'un million d'hommes.
Il faudrait qu'on puisse faire la même chose aujourd'hui en France. On
sera peut être pas un million, la population n'étant pas la même, mais
nous pouvons être 100 000. Il est extrêmement important que nous
arrivions à faire ça en France. Et nous nous y attelons à travers
l'Union de la communauté noire de France. Mais lorsque je dis noir ou
afro, contrairement au paradoxe que peut susciter le nom de
l'association, je vais bien au-delà, c'est-à-dire que c'est aussi bien
l'Afrique que les Caraïbes ou l'Océan indien, que toutes les personnes
qui se sentent solidaires d'un combat égalitaire. C'est dans les statuts
de l'Union de la communauté noire de France. Il ne faut surtout pas
qu'on s'enfonce dans un communautarisme.

 Source de ce texte : http://www.afrik.com/article9238.html

Repost 0
Published by Christian Boury - dans Actualités
commenter cet article
1 janvier 2006 7 01 /01 /janvier /2006 00:00
Réponse à Jean-Simon Gagné, Le Soleil 05/12/31 p.A5 « L'enfer est pavé de bonnes intentions »
 
Il est intéressant que vous citiez Laurent Houndegla, car cela s'applique parfaitement à vous autres, journaleux : le Raël-bashing est une tendance de fond dans les médias francophones et est devenu, socialement, politiquement correct.
À tel point que personne ou presque, à part les Raëliens eux-mêmes, bien sûr, ne trouve à redire lorsqu'un Raëlien perd son emploi, des contrats ou la garde de ses enfants, sous le seul prétexte qu'il est Raëlien.
Vous qui semblez si bien informé à notre sujet, savez sûrement qu'un livre intitulé Fiers d'être Raëliens « Réponse aux campagnes d'incitation à la haine fomentées par de pseudo-journalistes » vient de paraître, témoignant éloquemment des conséquences de l'acharnement médiatique anti-raëlien. Il est possible de le télécharger gratuitement sur le site officiel du Mouvement Raëlien, www.rael.org , comme la plupart des ouvrages écrits par Raël lui-même. En passant, la plupart des conférences organisées par le Mouvement Raëlien sont gratuites. Pour un gars qui veut faire de l'argent, il se tire plutôt dans le pied, non ?
Vous dites que Raël vend du rêve. Les plus grandes réalisations humaines sont toutes parties d'un rêve. Raël, au moyen des enseignements qu'il prodigue, contribue directement à l'épanouissement de dizaines de milliers de personnes à travers le monde, en les aidant à se libérer de leurs peurs. La plus puissante façon d'apporter la Paix sur cette planète qui en a rudement besoin. En effet, la peur conduit inévitablement à la haine. Se libérer de ses peurs, c'est donc augmenter sa capacité d'aimer.
Et vous autres journaleux, que vendez-vous ? De la peur. Vous vous drapez dans de nobles idéaux (informer, dénoncer les injustices, faire réfléchir,...) alors que vous les pervertissez quotidiennement au nom du sacro-saint profit. Vous n'informez pas, vous vendez du papier journal. La peur, ça c'est vendeur. Vous l'avez compris. Vos patrons l'ont compris. Les politiciens l'ont compris. Et les grandes religions monothéistes l'ont compris depuis longtemps. La peur, c'est le moyen suprême de contrôler autrui. Et de faire sonner le tiroir-caisse.
Si le but de Raël était de faire de l'argent, il n'a pas pris le bon chemin. Il aurait fallu qu'il s'inspire des preachers américains et du Pape : ils sont beaucoup plus riches que lui. Tout comme le sont vos patrons et leurs amis politiciens.
 
Vous pouvez bien continuer à pondre vos textes méprisants tant que vous le voulez, M. Gagné. Cela ne nous empêchera pas, mes amis Raëliens et moi, de nous épanouir chaque jour davantage, pendant que vous vous enfoncez dans le cynisme.

Denis Marceau, Raëlien et fier de l'être
Québec
Repost 0
Published by Christian Boury - dans Actualités
commenter cet article
1 janvier 2006 7 01 /01 /janvier /2006 00:00
La croix

Toujours dans le registre du culte de la mort, le symbole de la croix chrétienne mérite qu'on s'y attarde un instant.
 
Les catholiques aiment les crucifiés: des statues d'hommes presque nus en train de mourir sur une croix. Ils trouvent cela beau et réconfortant, ce qui pour ma part me laisse songeur. Mais tous les chrétiens aiment la croix. Ils en mettent dans leurs églises, aussi souvent hors des églises, et essayent souvent, comme en Bavière ou en Italie, de les imposer sur les édifices publics et dans les écoles.
 
Les chrétiens aiment "la croix". C'est beau, disent-ils. Ils en font des pendentifs à accrocher au cou des enfants et adultes des deux sexes. Mais ce symbole est-il respectable ? Que nous-dit-il du christianisme ?
 
La croix était, en époque romaine, une méthode d'exécution particulièrement cruelle, réservée aux crimes les plus graves.
Porter une croix sur la poitrine, comme font tant de nos amis chrétiens, c'est un peu comme porter un pendentif en forme de garrot, de guilottine, d'instrument de torture ou de fusil-mitrailleur.
Bref, c'est d'un goût pour le moins discutable. Bien sûr, les chrétiens nous expliquent que ces pendentifs en forme d'instruments de torture sont "beaux", car le Christ (leur dieu incarné) est "mort pour nous sur une croix". Ah bon ? Serais-ce à dire que si quelqu'un meurt pour moi, je dois porter un pendentif ayant la forme de l'instrument qui l'a mis à mort ? Imaginons que je prenne un avion, que celui ci est détourné par des terroristes.
Une unité antiterroriste nous libère, mais un des superflics meurs dans une explosion d'une grenade d'un terroriste: que penseriez-vous si je commençais alors à porter sur la poitrine une petite grenade en or, accrochée à une chaîne, en affirmant que c'est "beau, car c'est par une telle grenade qu'un superflic est mort pour nous". Sans doute serais-je conduit chez un psychiatre, pour obsession morbide, ou pour le moins on considérerait que mon pendentif est de très mauvais goût.
Pourtant, c'est exactement ce que font tous les jours de millions de chrétiens. Essayez, une fois, de demander à un chrétien portant la croix au cou pourquoi il se promène avec un instrument de torture: vous verrez que sa réaction sera des plus aggressive, car l'instrument de torture est un objet sacré pour ces porteurs de croix.
 
Les chrétiens sont le seul mouvement ou parti à porter des pendentifs à la forme de l'instrument qui mit à mort leur leader. Imaginons un peu: le président français pourrait porter une guillotine, en souvenir de la révolution qui mangea ses enfants; les démocrates espagnols poudraient porter des garrots, en souvenir des antifranquistes exécutes par ce moyen sous la dictature ... heureusement, les chrétiens sont les seuls à pousser le mauvais goût au point d'arborer des pendentifs en forme d'instrument d'exécution. Ils en ont certainement le droit.
Ce qui est frappant, est que les chrétiens peuvent être très virulents à l'égard d'une musulmane portant un foulard sur sa tête car, aboient-ils, ils sont choqués par cette exhibition d'un signe d'appartenance religieuse: une chrétienne ainsi aboyante que j'avais eu la chance de croiser portait un pendentif doré en forme d'instrument de torture, bien visible de tous, et elle réagit avec rage lorsque je lui fit remarquer que ce qu'elle avait au cou n'était pas seulement un instrument d'exécution abominable, mais aussi un signe bien visible de sa dévotion au dieu crucifié, et il serait donc logique qu'elle s'abstienne d'aboyer contre les musulmanes portant un foulard sur la tête.
Si vous aimez Jesus, et que comme lui, vous detestez la croix ! ...
Brulez la votre... et APOSTASIEZ cette Eglise Epouvantable, Le plus grand poison que l humanité ai connu... Cette Eglise à Trahie le Message d' Amour de Jesus...
Repost 0
31 décembre 2005 6 31 /12 /décembre /2005 00:00

L'eugénisme, c'est l'amélioration de l'espèce humaine et je suis pour, inconditionnellement.

Si c'est fait par des gens qui ont une conscience, j'en serai très heureux. Récemment, James Watson a clairement affirmé qu'il était pour l'eugénisme. Pourquoi voudrait-on empêcher les êtres humains de s'améliorer ? D’abord, il y a l'eugénisme anti-négatif, c'est-à-dire lorsque l'on sait que des parents vont transmettre une maladie génétique à leur enfant. Il est aujourd’hui accepté qu'on puisse intervenir pour empêcher que cette maladie soit transmise, cela se fait tous les jours, même dans les pays où c'est officiellement illégal.

Maintenant, si on est capable, par exemple, d'utiliser un petit gène qui va rendre les enfants 10 % plus intelligents... Vous préférez que votre enfant ait l’intelligence de tout le monde ou une intelligence 10 à 50 % supérieure à la moyenne ? Les mères veulent le meilleur pour leur enfant. Avoir un enfant à la carte, c'est merveilleux. Quel est le problème ? On veut laisser cela au hasard, mais le hasard donne des mongoliens, des handicapés, des enfants d'alcooliques qui ont des problèmes toute leur vie. C'est horrible !

Chaque fois qu'on parle d'eugénisme, on pense à Hitler : aller prendre des prisonniers, contre leur volonté, les triturer ou en faire des animaux de laboratoire, c'est épouvantable ! Chaque fois ce mot y est lié, mais c'est simplement un mauvais exemple d'eugénisme. L'eugénisme sert déjà à vaincre les maladies ; si on peut en prime améliorer l'espèce humaine, je trouve cela fantastique, pourquoi pas ?

Pourquoi pourrait-on améliorer les vaches, les chèvres, les chevaux et pas l'homme ? Pourquoi devrait-on préserver sa médiocrité ? Ca consiste à dire : il y a 60 % de gens qui ont des lunettes (moi aussi, mais j'ai été opéré), laissons les tels quels ! Pourquoi ? Pour donner des sous aux marchands de lunettes ? (rires). Si dans une famille de myopes on peut avoir des enfants qui n'auront plus besoin de lunettes, sans avoir besoin d'être opérés, c'est formidable ! C'est un exemple, il y a des choses plus importantes. Alors on dit que tout le monde va choisir le même modèle : si les gens ont envie d'avoir une petite fille qui ressemble à Claudia Shieffer, moi je ne m'en plains pas ! S'il y a un million de Claudia Shieffer, elles seront jamais exactement semblables parce qu'il y aura toujours une part de gênes qui viendra de leurs parents respectifs, mais pourquoi ne pas vouloir avoir des enfants plus beaux et plus intelligents… je ne vois pas où est le problème.

Repost 0
Published by Christian Boury - dans Actualités
commenter cet article