Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : RAEL ! Professeur de Bonheur
  • RAEL ! Professeur de Bonheur
  • : RAEL ! La Révolution Raëlienne ! Si Jésus, Mahomet ou Bouddha revenaient, ils seraient RAËLIENS... Les OVNIS, sont t'ils les signes de l'apocalypse ? Sommes nous vraiment dans une ére messianique ? Quel est le message des Extra Terrestres ?
  • Contact

Profil

  • Christian Boury
  • Mon Adresse eMail ; : eloha666@laposte.net
  • Mon Adresse eMail ; : eloha666@laposte.net

Accés Rapide

Accés Rapide et Liste Compléte de mes Articles :
http://rael.over-blog.net/articles-blog.html

Pages

14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 10:03
Les Évêques de la Religion Raëlienne du Canada joignent leur voix à tous et celles qui dénoncent et s’opposent au projet de loi 60 sur la Charte, affirmant les valeurs de laïcité et de neutralité religieuse de l'État ainsi que d'égalité entre les femmes et les hommes et encadrant les demandes d'accommodements 

À plusieurs endroits et à plusieurs occasions, nous avons entendu le Ministre Bernard Drainville dire ceci : « Est-ce qu’on est à l’aise et d’accord pour que la personne qui s’occupe de notre enfant pendant toute une année scolaire ou à la journée longue dans le cas d’un service de garde affiche ouvertement ses convictions religieuses et présente un modèle religieux pour l’enfant? Personnellement, je ne suis pas à l’aise et nous comme gouvernement, on dit non, ce n’est pas acceptable. Quand on décide de laisser nos enfants à quelqu’un, cette personne-là devrait garder pour elle ses convictions religieuses … »

« Comment réagirait la population si un élu disait qu’il ne trouvait pas acceptable qu’une personne affiche son genre, qu’une femme affiche sa grossesse, qu’un Noir affiche sa couleur ou sa race, qu’un handicapé affiche son handicap ? », demande Daniel Chabot, Évêque et porte-parole du Mouvement Raëlien. Cela soulèverait une tôlée de protestations, on le traiterait de fasciste ou d’extrémiste, car ces droits sont protégés par la Charte et la Constitution. Mais lorsqu’il est question de religion, on se permet de balancer encore et encore ce genre de propos.

Par ces propos qui servent de Motif au Projet de loi 60, le Ministre Drainville et le Gouvernement qu’il représente portent directement atteinte à la Charte des droits et libertés de la personne, qui stipule que « tous les êtres humains sont égaux en valeur et en dignité ». Or, en affirmant que « ce n’est pas acceptable qu’une personne affiche ses convictions religieuses », le Ministre Drainville et le Gouvernement du Québec nie le droit à l’égalité aux personnes qui portent un symbole religieux.

« Avec son projet de loi 60 et des propos comme ceux tenus par le Ministre Drainville, le Gouvernement québécois instille dans l’esprit de la population le poison de l’intolérance et de la discrimination religieuse », explique M. Chabot. « Ce faisant, il stimule les plus bas instincts humains : ceux qui poussent à haïr tout ce qui est différent et à vouloir l’éliminer », poursuit-il. « Les générations passées ont souffert de ce mal atroce et ont dû payer le prix des pires bêtises humaines avant d’amorcer un changement fondamental et de proclamer la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Si le gouvernement de Pauline Marois ne se ressaisit pas et ne fait pas preuve d’un minimum de sagesse, il faudra encore des générations avant de se guérir de cette calamité », conclut Daniel Chabot.

Les Évêques de la Religion Raëlienne demandent donc au Ministre Drainville de se rétracter immédiatement pour ses paroles et ses gestes discriminatoires, sinon, nous exigeons sa démission.

Par ailleurs, rappelons que ceux-ci ont proposé une solution de fond au Gouvernement du Québec : créer un Comité qui sera chargé d’évaluer tous les écrits religieux et de censurer tous les passages qui vont à l’encontre de la Charte des droits et libertés de la personne et des Lois. La semaine dernière, les Évêques Raëliens ont demandé à la Commission des droits de la personne de faire cet exercice. Daniel Chabot explique le fondement de cette demande : « Nous proposons une solution qui règlerait le mal à la source, car il y a des gens de bonne foi qui suivent les préceptes qui se trouvent dans leurs textes sacrés. Donc, ce travail de censure a pour but de décourager les actes de violence conjugale, les mutilations génitales sur des enfants, la pédophilie, la proclamation de la supériorité de l’homme sur la femme, la condamnation de l’homosexualité et la prétention qu’une religion a le droit d’en combattre une autre ».
 
mardi 12 novembre 2013
       
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Boury - dans Actualités
commenter cet article

commentaires