Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : RAEL ! Professeur de Bonheur
  • RAEL ! Professeur de Bonheur
  • : RAEL ! La Révolution Raëlienne ! Si Jésus, Mahomet ou Bouddha revenaient, ils seraient RAËLIENS... Les OVNIS, sont t'ils les signes de l'apocalypse ? Sommes nous vraiment dans une ére messianique ? Quel est le message des Extra Terrestres ?
  • Contact

Profil

  • Christian Boury
  • Mon Adresse eMail ; : eloha666@laposte.net
  • Mon Adresse eMail ; : eloha666@laposte.net

Accés Rapide

Accés Rapide et Liste Compléte de mes Articles :
http://rael.over-blog.net/articles-blog.html

Pages

19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 01:51
Pendant ce temps en Arabie Saoudite :
Les femmes réclament le droit de ... conduire !
 
Femmes-au-Volant.jpg
Six Saoudiennes ont été arrêtées le 9 juin dernier à Ryad.

Leur faute : avoir pris le volant alors que les femmes n'ont pas le droit de conduire en Arabie saoudite.

En prévision de la « manifestation » du 17 juin prochain, lancée par Manal al-Sharif, saoudienne de 32 ans, consultante en informatique et d’autres saoudiennes pour avoir simplement le droit de... conduire, La « campagne du Iqal » (cordon qui permet d’attacher le couvre-chef des hommes) entend remettre de l’ordre en Arabie Saoudite.
Dans cette contribution, Nadine Abdallah, docteur en droit et avocat, démonte de manière limpide les arguments des promoteurs cette campagne liberticide des droits des femmes. 

(Citation de Nadine Abdallah)
La "campagne du Iqal" entend remettre de l’ordre en Arabie Saoudite.
Le Iqal est le cordon qui permet d’attacher le couvre-chef des hommes.

Il devra servir à frapper les femmes qui oseront braver un interdit du Royaume.
Cette campagne entend en effet répondre virilement à la "manifestation" prévue le 17 juin, lancée par Manal al-Sharif, saoudienne de 32 ans, consultante en informatique et d’autres saoudiennes pour avoir simplement le droit de... conduire.
Car conduire pour une femme est un acte criminel en Arabie Saoudite.
La page Facebook créée par Manal et d’autres saoudiennes a été bloquée par les autorités du Royaume. Elles revendiquent simplement l’un de leurs droits " les plus élémentaires " : conduire !
Si la loi saoudienne n’est pas explicite sur le sujet, l’interdiction semble être de nature religieuse, une fatwa ayant été prononcée.
Ce qui permet à certains d’expliquer que l’Islam interdit la conduite des femmes.
Soutenir que le Coran ait prévu la conduite des automobiles avec 14 siècles d’avance prête évidemment à sourire. Ni le Coran ni la sunna n’interdisent aux femmes de conduire.
En outre, si l’on tient à rentrer dans ce jeu herméneutique, les femmes à l’époque du Prophète ne montaient-elle pas à cheval ?
Certaines d’entre elles combattaient même aux côtés du Prophète comme Nassiba bint Kaab.
Le cheval n’était-il pas l’automobile de l’époque ?
Un autre argument avancé par les hommes opposés à la conduite des femmes consiste à expliquer que des femmes libres au volant vont augmenter les flirts, et le harcèlement sexuel.
En Arabie saoudite, selon une certaine interprétation de l’Islam, la proximité des femmes avec des hommes étrangers à la famille est prohibée, et de ce point du vue, la femme ne peut se déplacer en voyage en compagnie d’hommes étrangers à la famille : elle doit être accompagnée d’un mahram (son père, son frère, son fils ... 
Or, de manière ironique, c’est bien parce que les femmes ne peuvent pas conduire qu’elles sont aujourd’hui forcées de faire appel à des chauffeurs ou à des taxis, qui sont des « étrangers » : l’interdiction va donc à l’encontre de l’Islam prôné en Arabie saoudite, ce qui constitue une incohérence. D'ailleurs, les femmes peuvent conduire dans les autres pays musulmans du Golfe. 
 
Au-delà de ces pseudo-arguments fondés sur une interprétation alambiquée de la religion dans le seul but de se transformer en argument d’autorité, le problème plus profond est que l’Arabie saoudite est un pays qui ne respecte pas les droits individuels et qui ne connaît pas l’état de droit. Non seulement les droits de certaines minorités religieuses sont bafoués mais aussi ceux de la minorité la plus importante : les femmes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Boury - dans Actualités
commenter cet article

commentaires