Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : RAEL ! Professeur de Bonheur
  • RAEL ! Professeur de Bonheur
  • : RAEL ! La Révolution Raëlienne ! Si Jésus, Mahomet ou Bouddha revenaient, ils seraient RAËLIENS... Les OVNIS, sont t'ils les signes de l'apocalypse ? Sommes nous vraiment dans une ére messianique ? Quel est le message des Extra Terrestres ?
  • Contact

Profil

  • Christian Boury
  • Mon Adresse eMail ; : eloha666@laposte.net
  • Mon Adresse eMail ; : eloha666@laposte.net

Accés Rapide

Accés Rapide et Liste Compléte de mes Articles :
http://rael.over-blog.net/articles-blog.html

Pages

19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 00:00

CPE : un coup de soufflette à la conscience des politiques...

 


Le gouvernement actuel marque-t-il ses limites avec l'échec du CPE ? Les Raëliens réagissentet proposent.

 



Le CPE est devenu le symbole des manques et injustices de la société française. Penser que l'on peut faire le bonheur ultralibéral des jeunes sans concertation préalable avec les catégories concernées, en imposant de manière forcenée une loi, est bien téméraire. D'autant que ce CPE a été perçu par ceux qui ont manifesté contre comme un sauf-conduit pour la précarité professionnelle...

Face à la précarité montante, la philosophie raëlienne propose des solutions concrètes dont

la mise en place du RME (revenu minimum d'existence), un véritable revenu pour toute personne qui ne travaille pas, garantissant le gîte, le couvert, l'accès à la culture, à l'éducation et aux loisirs, sans aucune contrepartie d'obligation de travailler, est la seule solution au problème du chômage et de ses multiples tentatives de solutions inadaptées.

 

 

 

Les progrès scientifiques exponentiels nous orientent inexorablement vers plus d'automatisation des moyens de production et de fonctionnement, c'est-à-dire vers toujours moins de travail pour les êtres humains, ce qui est un progrès fondamental.

L'avenir n'est pas dans la recherche de « solutions au chômage », mais bien dans une meilleure répartition des richesses et des ressources accumulées, pour que tous en profitent sans obligation de travailler.

 

 

 

Le RME unique doit remplacer progressivement l'ensemble des autres systèmes de rémunération compensatrices devenus coûteux en gestion et facteurs de nombreuses inégalités de répartition en raison de leur complexité. 

 

 

 

La France est riche et produit beaucoup, elle peut nourrir et loger tous ses citoyens. Comme de nombreux pays européens, elle n'a aucune excuse à laisser des personnes sans logis ni ressources. Les seuls problèmes sont liés à l'incapacité actuelle des hommes politiques à proposer des solutions innovantes et révolutionnaires allant dans le sens d'une réduction du travail.

 

 

 

Les politiques doivent évoluer car le futur proche verra se dessiner moins d'emplois  et ce n'est pas une fatalité , c'est la logique de l'évolution scientifique de la société. Les nouvelles technologies libèreront l'être humain du travail forcé, et c'est aux responsables gouvernementaux et aux acteurs sociaux de faire preuve d'intelligence en trouvant des solutions humainement adaptées pour assurer cette transition.

 

 

 

Mais nos dirigeants sont-ils géniaux et intelligents, et nos acteurs sociaux sont-ils innovants ? La rumeur de la rue tend à prouver le contraire !

 


Ce malaise de société actuel et ses rapports de force insensés ne doivent pas durer ! Les raëliens tiennent, en tant que citoyens contribuables, à proposer les solutions qui se trouvent dans les Messages que les Elohim, extraterrestres de la Bible et créateurs de l'Humanité, ont donné à Raël, le dernier des Prophètes (après Moïse, Bouddha, Jésus et Mahomet).

Ces solutions sont adaptées à notre époque et proviennent d'une civilisation qui connaît sa création et ses aléas mieux que quiconque, pour avoir vécu les mêmes difficultés...

 

 

 

 

 

Le regard du Mouvement Raëlien sur le futur: www.rael-perspectives.org

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Boury - dans Actualités
commenter cet article

commentaires